AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un endroit plutôt charmant, tu trouves pas ? [PV Kaori Nakawa]

Aller en bas 
AuteurMessage
Kirito Mitsuki

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 07/07/2014
Age : 22

Feuille de personnage
Particularitée: Élite Second maîtrisant la télékinésie.

MessageSujet: Un endroit plutôt charmant, tu trouves pas ? [PV Kaori Nakawa]   Mar 8 Juil 2014 - 18:41

Ahahahahhaha !!! Encore une journée dans laquelle je m’emmerdais à cent francs de l’heure. J’avais strictement rien à faire… Bon, parce que je le voulais bien aussi. Je restais chez moi, à jouer avec mes pouvoirs. Dans ma chambre d’étudiant, tout seul… Inconnu aux yeux de tous. Sans amis… Sans rien… Seul quoi. Alors que j’étais en train de lire un journal qui était tombé de je ne sais ou et qui s’était retrouvé dans ma chambre par le plus grand des hasards, une information m’interpela. Un hôpital hantait ferait des siennes. Des hommes et des femmes, voulant jouer les téméraires, se sont rendus dans cet mystérieux et effrayant endroit… Ils ont vus des choses… Tellement… Inattendues, qu’ils en sont tous ressortis la queue entre les jambes. Excitant ? Oh non… Ce mot ne décrivait pas ce qui était en train de monter en moi. Je devais me rendre dans cet endroit ! Je devais faire la rencontre de ces… Soit disant phénomènes étranges et effrayants ! Oh que oui ! Bon… Il est quel heure ? Dix-huit heures… Il fait encore jour. Bon bah tant pis, de toute façon, je compte pas y rester dix-minutes. Pourquoi pas une petite sieste là-bas ? Allez, let’s go !

Enfilant mes long gants ressemblant à des manches, qui arrivaient jusqu’au coude, mon gilet en cuir sans manches vu que ces dernières étaient déjà remplacées, un maillot collant au corps, ainsi qu’un slim… Bon, une seule couleur ornait tous ses vêtements… Le noir… Oui… Cela rendait bien avec mon visage tout le temps pâle et mon regard rubis qui brillait de milles feux. Les mains dans les poches, je marchais tranquillement en direction de cet hôpital soit disant hanté… Et mon cul ouais. Ca existe pas ces merdes. Bon, comme d’habitude, certaines personnes me dévisagèrent en me voyant… D’autres osèrent me demander si je me sentais bien, car j’étais bien pâle. Evidemment, vu que j’en avais marre de ces remarques, j’envoyais chier les gens désormais. Oui… Et ils me répondaient : « Alors, on vous demande si vous allez bien et la seule chose que vous trouvez à nous répliquer, c’est d’aller voir ailleurs ? Et bien, on sera se montrait moins gentil la prochaine fois qu’on vous verra. »

Parle, parle, qu’est-ce que j’en ai à foutre ? Sincèrement ? Je m’en fous de tes idéas. Je t’ai pas demandé si ta couleur de cheveux était naturelle, donc tu me laisses tranquille et tout ira bien. Après trente minutes de marche intensive, je me trouvais enfin devant l’entrée, qui était, cadenassée… Putain, mais vous faites chier ! Laissez les gens s’amuser bordel ! Bon, bah je crois que je vais devoir escalader tout ça. Sans trop me forcer, je sautais le grillage et me retrouvait derrière l’enclos. Quelque chose parcourut toute mon échine… Un sentiment désagréable qui en aurait fait frémir plus d’un… Et qui aurait vite fait déguerpir bon nombre de personnes. Mais moi, non, au contraire, ça m’excitait ! Des dalles en béton dessinaient l’allée à prendre pour se rendre à l’entrée de l’hôpital. Tournant la tête pour regarder derrière moi, je vis que certains citoyens étaient accrochés à la grille et me regardaient interloqués. Se demandaient-ils qu’est-ce que je faisais ? Oh… Une petite escapade j’avais envie de leur répondre, mais bon… Autant se taire.

Abaissant la poignée qui céda sous la pression, je pénétrais à l’intérieur de ce mystérieux endroit… Une nouvelle sensation fit son arrivée. D’ailleurs, un bruit étrange qui parvenait de sous mes pieds m’interpella. Et bien ! Ca commençait fort cette merde ! Bon… Par où je vais ? Ah làlà ! Droite, gauche, droite, gauche… Morgue… MORGUE ? Ok j’y cours ! Enfin, je marche tranquillement quoi. Je jette quelques coups d’oeils dans les cellules… Des lits pourrissants… Des seringues sur le sol… C’est kiffant cet endroit ! Je vais me taper des barres là-dedans, je le sens bien. Mon excitation qui montait de plus en plus, un panneau affichait : « Morgue. Sous-sol. » Ok ! Let’s go ! Je descend l’escalier et j’arrive dans un endroit encore plus glauque que tous les autres. Une odeur inconnue, mais extrêmement désagréable imprègne mes narines… Mais ça m’empêche pas de continuer mon chemin ! Des bruits inconnus se font entendre… Des cris d’enfants, de femmes, d’hommes, souffrant surement le martyre.

Et la morgue s’offre enfin devant moi… Des centaines de casiers s’entassent. Qu’est-ce que c’est ? Alors que je me balade dans des sortes de « Rangées », des corps sont installés. Des cadavres squelettiques… Sans peau… Sans rien… Complètement désintégré. Bon… Moi qui pensait être tranquille, j’entends quelqu’un descendre les escaliers. C’est… What ? C’est un fantôme ou une vraie personne ? Me cachant derrière un monticule de papiers, métaux et pleins d’autres trucs… Je sors un couteau pour faire un petit trou dans le papier et ainsi voir l’entrée. Et là… Qu’est-ce que je vois.. Une fille… Qui semble pas très à l’aise… Qu’est-ce que tu viens foutre dans ces lieux ? Bon ! Je sens que je vais m’amuser un petit peu. Restant caché, je touche des dizaines d’objets à la suite et les envoie juste à côté de cette fille… Non pas pour la toucher, ni lui faire du mal, mais surtout pour lui faire peur. J’ai envie de voir sa réaction maintenant ! Quelques seringues, ciseaux volent dans tous les sens… Je me retenais de rire…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaori Nakawa

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 07/07/2014
Localisation : Normandie

Feuille de personnage
Particularitée: Élite Second capable de créer de la neige et/ou de la glace.

MessageSujet: Re: Un endroit plutôt charmant, tu trouves pas ? [PV Kaori Nakawa]   Mar 8 Juil 2014 - 19:22

Un endroit plutôt charmant, tu ne trouves pas ?

Je pris une grande bouffée d'air en sortant de mon appartement. Il était temps de que je sorte un peu, j'étais bien partie pour rester toute la journée devant mes écrans à manger des cochonneries. Enfin, la journée est en vérité déjà bien écoulée... Mieux vaut tard que jamais, il paraît. Quelques minutes plus tôt, prise d'une grande motivation, j'avais décidé de partir dans un lieu isolé pour exercer un peu mon don. Car au quotidien, je l'utilise très peu, et cela me manque un peu. L'utiliser uniquement pour me fabriquer des glaçons ça va un temps, mais faut pas charrier ! D'un pas déterminé, je traverse le centre-ville, me faufile dans des petites ruelles pour me rapprocher d'un endroit complètement tranquille: les bâtiments abandonnés. Ce ne sont pas des endroits très rassurant, mais je devrai être à peu près tranquille.
Quelques minutes plus tard, me voilà arrivée à destination. Et ma route fût couper... par des barrière fermer avec un cadenas. Je regarde la hauteur des grilles, en me demandant s'il est vraiment nécessaire que j'escalade ça. Je vais plus me faire mal qu'autre chose ! Un peu en grognant face à cet obstacle imprévu, je longe un peu les grilles en espérant trouver un trou. Gagné, des petits malins ce sont amusés à se faire un trou dans ce ferraille rouillé. Assez petite pour y passer, je passe donc de l'autre côté. Je me dirige vers un bâtiment un peu au hasard. La porte est entre-ouverte, je rentre donc à l’intérieur sans me poser de question. Une fois dans ce bâtiment, je me rends compte que je suis dans un hôpital. Attendez... Ce n'est pas le fameux hôpital hanté ? Voyons Kaori, les fantômes ça n'existe pas ressaisi toi !  

Je me promène dans les couloirs, sans vraiment trop savoir où m'arrêter. Dans les chambres je vois des seringues au sol, qui me rappel de mauvais souvenir. Je dé-te-ste les piqure. En tout cas, c'est bête de ne pas rebâtir dans ces lieux, au lieu de laisser tout ça moisir...  Je m'arrête au bout d'un moment, et voit un panneau "Morgue". Comme c'est charmant. Je ne vais quand même pas y aller, ça se trouve il reste encore des corps... Mais d'un autre côté, avec cet article dans le journal, il y a des chances que des jeunes s'amusent à venir vérifier si ces lieux sont bien hanter, et je ne me ferai moins remarquer au sous-sol... Ou sinon je vais ailleurs que dans cet hôpital je vais pas m'infliger la morgue quand même ! Bon, ça me fatigue, j'y vais et on verra bien. Je soupire et descends, pas totalement sereine je dois l'avouer, vers la morgue. Non mais, vraiment, qu'est-ce que je fais pas... Je pourrais être dans mon lit à manger du chocolat, mais NON, je suis là, à aller voir les morts !

Je rentre, accompagnée d'un grand silence dans la pièce. Instantanément je grimace pour deux raisons : 1. Y a longtemps que c'est pas aéré ici ça chlingue à mort (sans mauvais jeu de mot). 2. Je crois que je vais vomir, c'est des vrais... corps ? Ok, il vaut mieux que je fasse demi-tour, j'aime pas trop cette endroit. Je me retourne, mais au moment où j'allais commencer à m'approcher de la sortie, j'entendis du bruit derrière moi. Je me retourne et je vois des objets qui... VOLENT ? Les objets se dirigent sur moi, et là la panique et la peur pris possession de mon corps.

- Iiiiih !, criais-je en me baissant pour ne pas me prendre d'objet.

Je finis par tomber par terre, et pour me défendre je retire l'un de mes gants, et forme des boules de neiges que j'envoie sur le plus d'objet possible, qui tombe automatiquement. Oui, il y a mieux comme système de défense, mais... Et alors ?! Alors ce lieu est vraiment hanté ?! J'ai terriblement peur ! Quelle idée j'ai eu de descendre aussi, je suis une idiote. Voyant une seringue venir vers moi je relance encore une boule de neige. Mes vaccins sont à jour merci ça ira !! Je me lève et retire mon deuxième gant par sécurité pour essayer de m'échapper.





Dernière édition par Kaori Nakawa le Mar 8 Juil 2014 - 22:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kirito Mitsuki

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 07/07/2014
Age : 22

Feuille de personnage
Particularitée: Élite Second maîtrisant la télékinésie.

MessageSujet: Re: Un endroit plutôt charmant, tu trouves pas ? [PV Kaori Nakawa]   Mar 8 Juil 2014 - 20:53

Bon… Par contre là… Un fou rire incontrôlable m’échappe et j’arrête donc de lui envoyer des objets. C’était quoi ce vieux cri ? IIIIIIHHHH… On dirait un cochon qu’on égorge. Non mais sérieux quoi, va t’acheter un cri, ou je sais pas moi… Fais quelque chose, car là, pour tout te dire c’est catastrophique. Bon par contre… Une chose étrange que je viens de voir… Tu arrives à faire des boules de neige, comme ça, comme par magie. Ca veut donc dire que tu es une élite aussi… Bon, de toute façon, elle ne pouvait pas savoir que j’étais un élite moi aussi. J’aurais très bien pu lancer ses objets et si elle disait : « Mais je les ai vu voler ». Je répondrais : « Ton imagination ma belle. Je crois que la couleur de tes cheveux a trop atteint ton cerveau. » Ouais… C’était une bonne remarque. Bon, c’était méchant, mais je m’en fichais royalement. J’étais pas connu comme quelqu’un de gentil de toute manière.

Qu’est-ce qu’elle branle par terre au fait ? Je crois que j’ai loupé un scénario… Puis… Façon qu’est-ce que j’en ai à faire ? Moi je suis juste venu pour avoir de l’adrénaline et cet endroit il est vraiment merdique. Y’a rien qui fait peur. Je me fais chier. Je devrais rentrer chez moi je crois bien… Y’a quelques bruits ok. Quelques petites choses qui bougent de temps en temps, d’accord… Mais voilà quoi. Tandis que je me levais de ma cachette, je passais une main dans mes cheveux avant de la fixer de mes yeux rubis pendant quelques secondes. Tsss… Je soupirais devant tant de… Médiocrité ? Non… Puis je m’en fou en fait. Passant à ses côtés comme-ci de rien n’était je dis :

- C’était une amusante situation dans laquelle tu t’es trouvée. Je me suis bien marré. A la prochaine peut-être. Et puis, si tu veux te droguer, t’as des seringues de disponible. Je suis sûr t’es venue pour ça. Petite droguée va. Pas très bien… Bon allez, à la prochaine. Et puis, c’est pas très propre par terre pour dormir… Tu feras gaffe.

Bon, avec tout ce que je lui avais dit, je me foutais un petit peu de sa gueule, mais ça c'est pas grave. Je suis sur qu'elle s'en remettra un de ces quatre. Sans faire gaffe, je marchais sur ses gants. Oups… Bon tant pis, façon fait pas froid dehors. Je vois pas pourquoi elle porte ses merdes sur elle. Tandis que je revenais sur mes pas, sans me soucier de cette dernière, quelque chose m’intrigua… Euh… Où est la porte s’il vous plaît ? What the fuck… C’est quoi ce bordel ? Bon… Je suis dans la merde. Réfléchissons quelques secondes… Je suis bien passé par là pour revenir non ? Peut-être devrais-je demander ma route à l’autre blonde ? Oh et puis non… En réfléchissant et en m’organisant je retrouverais facilement mon chemin…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaori Nakawa

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 07/07/2014
Localisation : Normandie

Feuille de personnage
Particularitée: Élite Second capable de créer de la neige et/ou de la glace.

MessageSujet: Re: Un endroit plutôt charmant, tu trouves pas ? [PV Kaori Nakawa]   Mar 8 Juil 2014 - 21:23

Un endroit plutôt charmant, tu ne trouves pas ?

Tout à coup, tout s'arrête, et j'entends un rire retentir. C'est quoi ce délire... Tout à coup je vois un homme apparaître, et me regarder avec des yeux d'un rouge éclatant. Attend que je remette tout en ordre, c'est lui qui a fait ça ? Mais avec des trucages ou c'est réel ? Ca veut dire qu'il m'a vu utiliser mon don ? Je me sens terriblement coupable d'avoir fait une telle faute. L'homme me regarde d'une façon assez... méprisable ? Ce n'est pas une façon de regarder les gens. Si tu voulais me ridiculiser c'est réussi. C'est toi qui t'amuse à effrayer ces gamins, faisant croire qu'il y a un fantôme ? Je n'ai pas le temps d'ouvrir la bouche, encore un peu sous le choque, que l'étranger le fait avant moi.

- C’était une amusante situation dans laquelle tu t’es trouvée. Je me suis bien marré. A la prochaine peut-être. Et puis, si tu veux te droguer, t’as des seringues de disponible. Je suis sûr t’es venue pour ça. Petite droguée va. Pas très bien… Bon allez, à la prochaine. Et puis, c’est pas très propre par terre pour dormir… Tu feras gaffe.

Non mais pour qui il se prend celui là... Je me relève, en n'ayant pas vraiment apprécié sa blagounette. Je ramasse l'un de mes gants, mais le jeune homme marche sur le deuxième avant que j'ai eu le temps de le ramasser. Non mais j'hallucine. Je sentais mon corps et mes mains bouillir, ou refroidir comme vous voulez. Très vite, j'enfile à nouveau mes gants pour ne pas recommencer une telle bêtise, en secouant celui qu'il vient de piétiner et de légèrement salir. Mes beaux gants blanc... Il commence à repartir, mais ne pouvant plus me retenir je le rejoins d'un pas rapide.

- Dis donc toi, quand on marche sur les affaires des autres, on s'excuse. N'as-tu donc jamais eu d'éducation ? Et tu trouves ta blague amusante en plus, contente d'avoir pu t'occuper dans ta triste vie. Dis-je très en colère.

Je le dépasse sans réfléchir, énervée. Je me rends compte que je ne sais plus où est la sortie. Je regarde autour de moi. En plus la plus part des panneau ne sont même plus lisible. Voilà une fin de journée complètement gâchée ! Franchement quel abruti l'autre aussi. Ils y en a qui n'ont vraiment que ça a faire. Et puis moi aussi je peux me demander ce qu'il faisait avec ses seringues dans un coin là ! Je me retourne vers l'autre imbécile pour voir si il se dirige vers la sortie. En plus la nuit va commencer à  tomber, et je n'ai pas du tout envie de rester dans cet endroit sans vie.

- Manquait plus que ça... grommelai-je dans mon coin.



Dernière édition par Kaori Nakawa le Mar 8 Juil 2014 - 22:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kirito Mitsuki

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 07/07/2014
Age : 22

Feuille de personnage
Particularitée: Élite Second maîtrisant la télékinésie.

MessageSujet: Re: Un endroit plutôt charmant, tu trouves pas ? [PV Kaori Nakawa]   Mar 8 Juil 2014 - 21:44

Alors que je pensais qu’elle allait pas me suivre, je me mettais le doigt dans l’œil… Elle venait juste de se placer devant moi et me fixait d’un regard… Très méchant qui me fit trembler… Ouh làlà !!! Tous mes membres tremblaient, je n’arrivais pas à bouger. Arrête, ne me fais pas de mal s’il te plaît ! Avec tes boules de neige… ARRETE ! Non je déconne, en fait, je m’en fous de ce qu’elle va me dire. Qu’est-ce que ça peut me faire qu’elle porte des gants blancs et que je venais de marcher dessus ? Pas de ma faute si nous sommes en été et qu’elle se croit en hiver. Bon, et sinon, tu parles où tu bouges ? Parce que pas que tu sois un peu encombrante, mais les couloirs sont un peu étroits… Même si t’es une naine qui fait une tête de moins, voir deux, je peux pas avancer tranquillement…

Enfin, son venin part… Quand on marche sur les affaires des autres on s’excuse ? Oh, très bien je vais m’excuser madame… Et non, je n’ai pas reçu d’éducation. Pas de ma faute si on a pas tous eu des parents pour se faire chouchouter lors de notre enfance. On dirait que t’es une petite princesse qui n’a jamais manqué de quelque chose. Ca me dégoûte. Ma blague amusante ? Bah ouais, faut dire que c’était assez drôle de te voir crier comme un cochon qu’on égorge et après nettoyer le sol avec tes jolies vêtements. Tu t’en es rendu compte non ? Je me suis bien marré !

Par contre… Je pense que t’aurais dû éviter de dire la suite… Je crois que la suite… C’est-ce qui est de trop… Je crois que si tu restes dans cet hôpital hanté toute la nuit avec moi pour retrouver la sortie, je te tuerais avant le levé du soleil… Ma triste vie… Ma triste vie… Nous n’avons pas tous eu une vie parfaite. Mon sourire disparut instantanément, tandis que mes yeux, normalement éclatant des pupilles rubis, se plongèrent dans les ténèbres… Bon, c’était assez difficile à expliquer, mais mon regard pouvait lui faire comprendre que je n’étais plus le gentil monsieur qu’un l’instant. J’approchais mon visage du sien, pour la fixer dans les yeux méchamment avant de prendre d’une voix froide.

- Ma triste vie ? Nous n’avons pas tous eu le bonheur d’être bercé dans les comptes de fées et de pouvoir jeter des boules de neige tous les jours. Qu’est-ce que cela ferait si je révélais cela au monde entier ? Hein ? Ose parler une seule fois de ma vie et je te promets que tu seras morte avant d’avoir pu dire ouf. Maintenant, disparaît avant que je t’arrache tes jolies cheveux.

D’un souffle rapide je relevais mon visage avant de tourner les talons et de partir à la recherche de cette foutue sortie. Pauvre idiote… Tu te prends pour qui à me parler comme ça… Tu as de la chance d’être une femme, sinon tu seras déjà morte. En train de te vider de ton sang comme un cochon égorgé. Bon… Trêve de plaisanteries, les bruits continuent et ça me gave de pas trouver la sortie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaori Nakawa

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 07/07/2014
Localisation : Normandie

Feuille de personnage
Particularitée: Élite Second capable de créer de la neige et/ou de la glace.

MessageSujet: Re: Un endroit plutôt charmant, tu trouves pas ? [PV Kaori Nakawa]   Mar 8 Juil 2014 - 22:17

Un endroit plutôt charmant, tu ne trouves pas ?
Après mes derniers mots, l'inconnu perdit son sourire. Tu croyais que j'allais te laisser rire de moi sans rien dire, que je me laisse marcher sur les pieds ? Ce n'est pas parc'que je suis un petite blonde et toi un grand brun que je vais avoir peur. Il semble en tout cas ne vraiment pas avoir apprécié. C'est quoi ce regard de méchant loup ? Ce n'est pas parc'que tu me regarde avec des yeux meurtriers que je vais avoir peur. Une vie bercé dans les comptes de fée ? Ils pensent vraiment que j'ai eu une vie telle ? Certes j'ai eu des parents aimant et une vie (que j'ai toujours) très aisée, mais ça ne veut pas dire que je n'ai pas connu le malheur. Les comptes de fée, j'y croyais quand j'étais jeune, avec ma soeur. Je pensais que tout était beau, tout était merveilleux, que mon don était comme un jouet. Mais j'ai grandi, je ne suis pas une gamine. En plus ils se moquent de mon don.

- Je n'aurais rien dit de tel, si tu étais respectueux. Et si tu ne veux pas que je parle de la tienne, ne parle pas non plus de la mienne. Si tu crois que c'est mieux de faire voler des objets en l'air ! Et puis évite moi tes phrases à deux balles pour m’effrayer. Lançais-je dans son dos pendant qu'il commençait à s'éloigner.

Je vais pas disparaître car monsieur l'ordonne. Qu'est-ce que ça peut m'énerver ce genre d'homme qui se pense au dessus de tout. Je lâche un long soupire. Bon calme toi, et maintenant trouve la sortie. J'ai pas envie de me perdre la dedans. Et l'autre qui s'en va, et s'il savait où été la sortie ? Avant même de bouger pour trouver cette fameuse sortie, j'entendis des pas non loin de nous, et des voix. Encore une groupe de gamins venu chercher les fantômes apparemment.
Je retourne vers le jeune homme.

- Bon, je sais qu'on est pas en très bon terme, et qu'on a autant l'un que l'autre envie de s'égorger... Mais sais-tu où est la sortie, s'il te plait ? dis-je en prenant sur moi, retrouvant un peu mon calme.

De plus, j'ai tout sauf envie de croiser la bande qui se dirige vers nous. Sauf si monsieur veut encore faire joujou avec ces pouvoirs magique et faire le fantôme ! Mais je le recommande pas aux jeunes qui se balade dans les couloirs, car ils semblent - tout comme moi - bien énervé, et cette fois les couteaux et les seringues risquerai peut-être de ne pas passer à côté de leur petite chair. Sauf si il est en vérité un faux homme dur et méchant. Ce qui serait pas étonnant, mais on sait jamais. Pour traîner ici, c'est peut-être réellement un psychopathe !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kirito Mitsuki

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 07/07/2014
Age : 22

Feuille de personnage
Particularitée: Élite Second maîtrisant la télékinésie.

MessageSujet: Re: Un endroit plutôt charmant, tu trouves pas ? [PV Kaori Nakawa]   Mer 9 Juil 2014 - 18:28

Je marchais tranquillement en recherchant cette putain de sortie de merde. Fais chier… Je me perds jamais normalement. Je suis sûr et certain que c’était par là. Bon… Moi qui croyait m’être débarrassé de cette dernière, elle reprit de plus belle en me disaient que je n’étais pas respectueux une nouvelle fois… C’était bien une fille. Rabâcher… Rabâcher… Rabâcher, encore et encore… Mais tu peux pas la fermer un petit peu ? Hein ? Tu peux pas aller dans ton coin jouer à la baballe ou trouver la sortie de ton côté ? Je sais pas moi, mais tu commences à me gaver, et je vais te tuer. C’est-ce qui va arriver… Attend, attend… Tu rigoles la gamine là ou quoi ? C’est une blague ? Je suis en train de délirer ? Tu veux me faire craquer non ?

Si je ne veux pas qu’elle me parle de ma vie, je ne parle pas de la sienne. Qui a commencé ? Qui a parlé de triste vie en premier ? Je ne crois pas que c’est moi espèce de débile… Bon, faut que je me calme… Calme… Calme Kirito. Sinon, tu vas la frapper, tu vas encore avec des ennuis… Surtout que tu la connais pas… Faire voler des objets en l’air ? Elle en avait une preuve ? Je les avais juste jeté… Rien de plus. Espèce de folle. Tu imagines des choses, c’est pas de ma faute. Phrase à deux balles pour m’effrayer… Pense ce que tu veux… Mais vient pas pleurer, quand ton nez sera plus droit et que tes dents seront parties.

Bon, faut que je reparte pour trouver cette maudite sortie, mais… Non, elle revient me faire chier une nouvelle fois… Maintenant elle veut que je l’aide ? Non, mais tu t’es cru dans un compte de fée ma parole ? Tu as cru qu’avec des petits mots doux tu pouvais m’attendrir ? Tsss… Crève. J’ai juste envie de te dire ça, mais je me retiens…

- Tu as cru qu’avec des mots doux j’allais t’aider ? Débrouille-toi, je suis pas ton ami. Et si tu crois que mes phrases sont à deux balles, seulement pour t’effrayer. Et bah, continue à m’agacer et je te montrerais.

Alors que je m’agaçais sur cette pauvre gamine, un groupe de gamins inconnus s’approchaient de nous. Le chef, qui me souriait d’une drôle de manière, me lança un regard noir. Ouh làlà… Oh non… Pas encore des menaces. Il prend la parole ?

- Oh… Qu’est-ce que tu l’as fait chier ? Tu veux qu’on t’en mette une à agresser les meufs ?

J’haussais un sourcil avant de prendre un sourire sadique. Je crois que je vais passer mes nerfs sur lui.

- Tu te prends pour qui à me parler comme ça espèce d’avorton ? Tu as cru qu’à cinq contre un vous pouvez faire quelque chose ? Je suis sûr qu’en te pétant le nez et la mâchoire, les autres courront comme des tapettes.

Ils rigolèrent tous en cœur. Très bien. Je choppe le chef par le col, comme promis je lui en mets deux. La première lui pète le nez dans un bruit sonore, la deuxième, la machoire dans un silence des plus totales. Craquant des doigts je demande :

- D'autres volontaires ?

Et comme prévu, ils coururent tous comme des tapettes. Bon. Maintenant, revenons-en à nos moutons. Je me tourne vers la « Meuf ».

- Je ne sais pas où est la sorti pour répondre à ta question, dis-je en souriant gentiment maintenant que mes nerfs étaient passées. J’étais sûr et certain que je prenais la bonne route. Donc, bonne chance à toi.

Et sans rien dire, je partis de nouveau à la conquête de cette… Sortie… Bon j’aurais pu demander l’aide parmi les abrutis qu’étaient ces gamins, mais non, la flemme…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaori Nakawa

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 07/07/2014
Localisation : Normandie

Feuille de personnage
Particularitée: Élite Second capable de créer de la neige et/ou de la glace.

MessageSujet: Re: Un endroit plutôt charmant, tu trouves pas ? [PV Kaori Nakawa]   Mer 9 Juil 2014 - 19:57

Un endroit plutôt charmant, tu ne trouves pas ?
C'est fou, on a toujours l'impression qu'il ne pourrait pas être plus désagréable et con, mais il arrive quand même à nous surprendre et à l'être encore plus ! Et merci, je sais que je ne suis pas ton amie, t'es pas le mien non plus. Tu serai plus mon pire ennemi vu ton stade. J'en ai vu des gens que j'aimais pas, mais toi, toi ! T'es imbattable tellement je te supporte pas. Un champion dans sa matière ! Champion des connards ouais. Je t'agace, je t'agace ?! Et bah tant mieux, j'ai tellement envie de te faire chier pour que tu te souviennes de moi toute ta vie !!
Au moment où j'allais répliquer, et de nouveau lui envoyer des piques, le groupes de jeunes nous avait rejoint. Binh félicitation, moi qui voulait les éviter, c'est raté avec tes bêtises. Le groupe s'arrêta à quelques pas de nous. Aillant entendu la fin de notre conversation, le garçon qui semblait être le chef de la meute interpelle le Méchant Loup. Comme c'est gentil de te soucier de moi, mais je suis une grande fille. Malheureusement, Méchant Loup ne semblait pas d'humeur à supporter une personne de plus avec moi. Alors il les menaça. Il s'est faire que taper les gens lui, c'est la qu'on voit les fins d'esprits je te jure. Sa tête doit se résumer à : "Aahahahahah. Tu me cherches ? JE VAIS TOUT PETER, BAGARRE, SANG, BEUUUUUH [Note : Imaginer une voix bien grave.]". Je t'assure.

Le voyant avancer et en chopper un, je commence vraiment à croire qu'il va le ta... A bah oui. Je le regarde faire, un peu horrifié. Mais il est fou lui ! Le pauvre enfant finit par retomber sur le sol, tel un cadavre. Je le regarde, en espérant qu'il soit encore vivant. Les autres se barrent la queue entre les jambes. Le Méchant Loup réparé dans sa direction initial. Je me rapproche de lui, et m'accroupis pour le regarder. Il est vraiment en sale état.

- Ca va ? Lève toi, et retourne chez toi pour te soigner. Quelle idée de venir si tard ici, aussi. Dis-je en examinant son visage : bleu, bosse, nez qui saigne... Bah il est beau lui.

- Tu veux pas me ramener chez toi pour me soigner ?, me lance-t-il en souriant, me montrant ses dents devenu rouge.

Je lui choppe ses cheveux, et lui tape la tête contre le mur. Pas violemment, mais bien sur une de ses blessures. Il me lâche un "Ah !". Je me relève et le regarde d'une façon moins sympathique. "Déguerpis, c'est pas comme ça qu'on parle aux femmes !!". Je me retourne, je ne vois plus le Méchant Loup. Bon bah on va trouver la sortie seule... Dans ces couloirs sombres et glauques... Super. Je pars dans la direction où les jeunes sont arrivés, en espérant retrouver la porte par laquelle la bande est rentrée. Je marche, je marche... Toujours rien. Et si l'autre était déjà dehors à rentrer chez lui ? Ca veut dire que je suis seule la dedans... Je commence à avoir un peu peur. Je veux rentrer chez moi...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un endroit plutôt charmant, tu trouves pas ? [PV Kaori Nakawa]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un endroit plutôt charmant, tu trouves pas ? [PV Kaori Nakawa]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un endroit pour dormir... Oh un chat ! Minou Minou !! [libre]
» Le toit, super endroit pour une sièste... Ou pas. [PV May Willis] [terminé => suite à l'infirmerie]
» La carotte plutôt que le bâton et c'est tant mieux !
» Charmant
» La ferme, un endroit paisible? Pas sûr... [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Zone Est :: Hôpital Hanté :: Morgue-
Sauter vers: